33ème COMMUNAUTE EVANGELIQUE REGION SANKURU

33ème C.E.R.S

B.P. 1673 KANANGA

"Sur ce roc je bâtirai mon assemblée,..." Matthieu 16v18

Les éléments de menu en rouge contiennent des informations récemment mises à jour.

Le fruit de l’Esprit : Fidélité

« Mais le fruit de l’Esprit est l’amour, la joie, la paix, la patience, la bonté,
la bénignité, la fidélité, la douceur, la tempérance. » (Galates 5:22-23).

 Aujourd’hui, nous arrivons aux trois derniers attributs du fruit de l’Esprit dans Galates 5, la fidélité, la douceur, la tempérance. Nous pouvons voir l’amour, la joie et la paix telles qu’exprimées envers Dieu et la patience, la bonté et la bénignité exprimées envers les autres. Tous les six attributs sont montrés dans la fidélité, la douceur et la tempérance. La fidélité décrit la loyauté divine et la fiabilité. C’est une réponse dans nos vies à la fidélité de Dieu; « Les bontés de l’Eternel ne sont pas épuisées, Ses compassions ne pas à leur terme ; Elles se renouvellent chaque matin; Que ta fidélité est grande » (voir Lamentations 3:22-24).

 Dans l’Ancien Testament, nous apprenons la fidélité de Dieu dans la création, dans la vie des patriarches et dans la nation d’Israël. Nous voyons la grandeur de la fidélité de Dieu plus clairement quand, à cause de l’idolâtrie et de l’éloignement de Dieu, Israël est devenu un royaume divisé et a finalement souffert de la captivité en Assyrie et à Babylone. Pendant les règnes des rois défaillants et méchants, puis de l’exil dans des pays étrangers, Dieu est resté fidèle à ses promesses. Sa fidélité a fait sortir son peuple de la captivité et l’a retourné à la terre promise qu’il lui avait donnée. Dans le fond sombre de l’exil, la fidélité à Dieu par des hommes comme Daniel et des femmes comme Esther a brillé. Ils ne se sont pas rebellés contre Dieu et profiter de nouvelles vies à Babylone. Ils ont choisi d’être fidèles à Dieu dans des pays lointains, pour autant que nous sachions, ils n’ont jamais quitté. La fidélité de Daniel à Dieu tout au long du règne de Nabuchodonosor jusqu’à l’époque de Cyrus, est restée constante. Et c’était une source de grande bénédiction son peuple et les rois qu’il a servis. Sa fidélité n’a pas changé avec les circonstances. Il est resté vrai, quoi qu’il en soit. La base de cette fidélité était une confiance complète et inébranlable en Dieu et en ses promesses.

 Le Seigneur Jésus a parfaitement exprimé sa fidélité à Son Père. Il est appelé, « le témoin fidèle, le premier-né des morts, et le prince des rois de la terre » dans Apocalypse 1:5. Cette fidélité est vue dans Sa vie, Ses souffrances, Sa mort et la gloire de Sa résurrection.

 A travers le Nouveau Testament, les chrétiens sont encouragés à être fidèles au Seigneur Jésus dans tous les aspects de la vie; Dans leur comportement, les relations, les mariages, en tant que parents, en tant qu’employeurs et employés, dans les moindres et les plus importants détails de leur vie. Et dans leur culte et leur service. La fidélité n’est pas un concept obsolète. C’est un témoignage vibrant du caractère de Dieu et du caractère de Ses enfants.

 Fait intéressant, la bonté et la fidélité apparaissent côte à côte dans Galates 5. Dans la parabole des talents, dans Matthieu 25:23, le maitre, qui est une illustration du Seigneur Jésus, dit à ses fidèles serviteurs: «bien fait, bon et fidèle serviteur; tu as été fidèle en peu de chose, je te confierai beaucoup de chose. Entre dans la joie de ton maitre. Ces paroles montrent à quel point le Seigneur Jésus valorise la bonté et la fidélité et les lie à notre bénédiction future. Quelle valeur leur accordons-nous ?

Gordon D Kell

145, Avenue du commerce, quartier Tshinsambi, commune de Kananga (Kasaï-Central, RD Congo)

Notre Site Web copyright© cers. Tous droit réservés.

Si vous voulez contacter le Webmaster cliquez ici