33ème COMMUNAUTE EVANGELIQUE REGION SANKURU

33ème C.E.R.S

B.P. 1673 KANANGA

"Sur ce roc je bâtirai mon assemblée,..." Matthieu 16v18

Les éléments de menu en rouge contiennent des informations récemment mises à jour.

Faites des affaires jusqu'à ce que je vienne :
Répondre au Seigneur

« Un certain noble s’en alla dans un pays lointain pour recevoir pour lui-même un royaume et
revenir. Il appela donc dix de ses serviteurs, leur livra dix mines et leur dit :
Faites des affaires jusqu'à ce que je vienne » (Luc 19 :12-13).

 Les dix premiers versets de Luc 19 décrivent le salut du riche collecteur d'impôts, Zachée. Le verset 10 dit : « car le Fils de l'homme est venu chercher et sauver ce qui était perdu ». Zachée n'a pas perdu de temps pour s'assurer qu'il répondait à la grâce transformatrice du Seigneur dans sa vie. Il a librement sacrifié son argent, qui lui était le plus précieux dans son ancienne vie, au service de Dieu et au profit de ceux qui en avaient besoin.

 Après cet événement, Jésus a raconté à ses auditeurs la parabole d’un homme noble, qui est allé dans un pays lointain pour recevoir un royaume et a promis de revenir. Mais ses sujets, qui le haïssaient, envoyèrent une délégation après lui pour dire qu'ils ne l'auraient pas pour souverain. Jésus a raconté cette parabole parce que ses auditeurs s'attendaient à ce que le Royaume de Dieu apparaisse immédiatement. Ils ne comprenaient pas la souffrance et le rejet qui attendaient le Seigneur à Jérusalem.

 Dans la parabole, l’homme noble appelle dix de ses serviteurs et leur donne à chacun une mine. Une mine valait environ trois mois de salaire. Puis il leur a simplement dit « Faites des affaires jusqu'à ce que je vienne ».

 C'est une parabole puissante et pratique. Chaque serviteur a reçu la même somme d'argent, ainsi que le privilège et la responsabilité de l'utiliser dans l'intérêt de son Seigneur ; de faire des affaires jusqu'à son retour. Ils devaient le faire dans un environnement hostile, ne sachant pas quand leur maître reviendrait.

 La parabole illustre le rejet du Christ et l'opportunité qui nous est donnée de Le servir et de L'honorer à la lumière de Sa promesse de revenir.

 La parabole ne fait pas référence aux différences dans les capacités des serviteurs. Au lieu de cela, il souligne que chaque serviteur a eu la même opportunité de servir fidèlement son Seigneur. L’homme noble recherchait un dévouement total de la part de ses serviteurs en prenant ce qu'il leur avait donné et en l'utilisant pour l'honorer. L’homme noble parcourra un long chemin pour hériter d'un royaume, et il était peu probable qu'il revienne sous peu. Ainsi, il y avait la tentation de ne pas être industrieux et de se détendre. Ils devaient travailler parmi les gens qui haïssaient le Seigneur qu'ils servaient. Ainsi, il y avait la tentation de se fondre et de faire partie du monde dans lequel ils vivaient. Mais il y avait aussi l'occasion unique de servir leur Seigneur dans l'attente de son retour imminent.

 Lorsque l’homme noble revint, il appela ses serviteurs pour rendre compte de ce qu'ils avaient gagné. Remarquez que l’homme noble avait confiance que ses serviteurs feraient bien. Le premier serviteur a apporté dix mines à Son Seigneur avec les mots, « Maître, votre mine a gagné dix mines ». Le serviteur ne dit pas qu'il avait gagné dix mines mais raconta ce qu'il apportait au Maître qui lui donna la ressource. Il servit son maître absent comme s'il n'était jamais parti et était avec lui chaque jour. Dans notre cas, Il l'est ! L’homme noble, d'autre part, exprime Sa gratitude à Son serviteur pour sa bonté et sa fidélité. Il apprécia non seulement ce qu'il avait gagné, mais le dévouement total qu'il avait montré. Le reste de la parabole parle d'infidélité, de perte et de jugement.

 Chaque nouveau jour que nous avons, que ce soit dans l'ordinaire ou l'extraordinaire de la vie, est une nouvelle occasion de servir le Seigneur qui nous a aimés et qui a promis de revenir. Nous avons une espérance constante en Christ. Cet espoir ne devrait pas avoir besoin d'être vivifié par notre interprétation des événements actuels comme COVID ou quoi que ce soit d'autre. Nous avons une espérance vivante (1 Pierre 1 : 3) parce que nous avons un Sauveur vivant (Romains 8 :34). Son amour pour nous est la plus grande motivation pour présenter nos vies comme des sacrifices vivants à Celui qui s'est sacrifié Lui-même pour nous.

Gordon D Kell

145, Avenue du commerce, quartier Tshinsambi, commune de Kananga (Kasaï-Central, RD Congo)

Notre Site Web copyright© cers. Tous droit réservés.

Si vous voulez contacter le Webmaster cliquez ici