33ème COMMUNAUTE EVANGELIQUE REGION SANKURU

33ème C.E.R.S

B.P. 1673 KANANGA

"Sur ce roc je bâtirai mon assemblée,..." Matthieu 16v18

Les éléments de menu en rouge contiennent des informations récemment mises à jour.

« La fin du voyage »

« Et j'habiterai éternellement dans la maison de l’Eternel » (Psaume 23 :6).

Il y a un petit village dans une belle partie de la Suisse que nous avons visitée pour la première fois il y a plus de 30 ans. A peine un an s'est écoulé que nous ne sommes pas revenus pour profiter de sa beauté et de sa simplicité et profiter de sa quiétude et de son calme. Ces visites me rappellent lorsque nous revenons à des passages de l'Écriture que nous avons lus à plusieurs reprises, mais qui ne manquent jamais d'imprimer dans nos cœurs l'amour et la grâce de Dieu. Tel est le Psaume 23. Sa ligne d'ouverture nous amène dans la présence du Seigneur et dans l'émerveillement qu'il soit notre berger. Il est étonnant de réaliser que le Seigneur a été le Bon Berger pour chacun de Son peuple. Chacun de nous est transporté par son amour et sa grâce dans notre demeure céleste. Les paroles intemporelles de David relatent les pas que nous faisons en compagnie du Sauveur tout au long de notre vie. David savait ce que c'était d'être en présence du Seigneur et d'accomplir de grandes choses par la foi. Et il a également connu un échec terrible et un péché. Sa vie, comme la nôtre, avait des vallées profondes de tristesse et des sommets de montagnes joyeux. Et dans le Psaume 23, il décrit magnifiquement la présence et la fidélité du Seigneur étant avec lui tout au long du voyage de la vie. David est une belle illustration de Christ le Sauveur, le Bon Berger. Mais le Psaume 23 est entièrement centré sur le Seigneur en tant que Berger. La force et la foi solide de David provenaient du fait d’être dans la présence du Seigneur, les verts pâturages. Il buvait dans la parole de Dieu, les eaux calmes. En présence du Seigneur, il était spirituellement restauré, rafraîchi et habilité à marcher dans les sentiers de la justice. David nous dit combien il est vital de vivre en communion avec le Seigneur. C'est une illustration de l'Ancien Testament de ce que le Seigneur Jésus a dit : « Demeurez en moi et moi en vous ». Jésus a expliqué : « Sans Moi, vous ne pouvez rien faire ». Mais Il a également expliqué qu'en demeurant en Lui, nous pouvons « porter beaucoup de fruit » et glorifier Dieu le Père (Jean 15).

Le Psaume 23 est une description du voyage spirituel des enfants de Dieu basé sur les expériences réelles de la vie de David. Il a découvert ce que c'était que de marcher dans la vallée de l'ombre de la mort. Il est entré dans la vallée d'Ela et a affronté la mort plusieurs fois par la suite. Il savait ce que c'était que d'avoir des ennemis et des moments amers dans sa vie. Mais surtout, il savait que le Seigneur était avec lui, soit le guidant doucement avec son bâton, soit le disciplinant avec sa verge. Il était oint comme roi d'Israël, et il connaissait aussi la réalité de la présence du Saint-Esprit et il se réjouissait de toutes les bénédictions de Dieu, « Ma coupe déborde ». Et il pouvait retracer tout au long de sa vie la bonté et la miséricorde de Dieu.

Mais la fin du voyage n'était pas le trône d'Israël ou ses exploits d'édification de la nation. La fin du voyage était de demeurer dans la maison de l’Eternel pour toujours. Tout ce que Dieu avait fait en et par David ne pouvait pas être comparé à ce jour-là.

La fin de notre voyage est d'être avec le Seigneur. Au milieu des souffrances du Calvaire, le Seigneur s'est réjoui de dire, comme le Bon Berger : « Aujourd'hui, tu seras avec moi dans le Paradis » (Luc 23 :43). C'est une espérance qui embrasse le troupeau de Dieu, « Nous serons toujours avec le Seigneur » (1 Thessaloniciens 4:17). Mais nous devons aussi nous rappeler combien cela signifie pour le Seigneur, Il nous reçoit avec Lui (Jean 14:3). Il aime nous accueillir « Entre dans la joie de ton maitre » (Matthieu 25:21), et nous contemplons Sa gloire, « Père, je désire que ceux aussi que Tu m'as donnés soient avec Moi là où je suis, afin qu'ils puissent voici Ma gloire que Tu m'as donnée ; car Tu m'as aimé avant la fondation du monde » (Jean 17:24).

La fin du voyage sur terre est l'entrée dans un jour qui ne se termine pas : « L'œil n'a pas vu, ni l'oreille n'a entendu, ni n'est entré dans le cœur de l'homme Les choses que Dieu a préparées pour ceux qui l'aiment » (1 Corinthiens 2:9).

Gordon D Kell

145, Avenue du commerce, quartier Tshinsambi, commune de Kananga (Kasaï-Central, RD Congo)

Notre Site Web copyright© cers. Tous droit réservés.

Si vous voulez contacter le Webmaster cliquez ici