33ème COMMUNAUTE EVANGELIQUE REGION SANKURU

33ème C.E.R.S

B.P. 1673 KANANGA

"Sur ce roc je bâtirai mon assemblée,..." Matthieu 16v18

Les éléments de menu en rouge contiennent des informations récemment mises à jour.

Un homme de douleurs

Il est méprisé et rejeté par les hommes, un homme de douleurs et habitué à la
souffrance. Et nous avons caché, pour ainsi dire, nos visages de Lui ;
Il était méprisé, et nous ne l’avons pas estimé. Certes, Il a porté nos
souffrances et s’est chargé de nos douleurs
(Ésaïe 53:3-4).

 Il est difficile de comprendre la mort de plus de 100,000 personnes au Royaume-Uni. La tristesse qui remplit le cœur de ceux qui pleurent la perte de quelqu’un dans la pandémie de covid est immense. D’autres vies ont également été perdues au cours de la même période en raison de l’âge, de la maladie, de l’accident et de la criminalité. Les chiffres ne décrivent jamais la perte personnelle et le chagrin que la mort apporte. Cela se fait particulièrement sentir lorsque la mort survient subitement et tôt dans la vie.

 Dans Ésaïe 53, le Seigneur est décrit comme « un homme de douleurs et habitué à la souffrance ». Ésaïe a écrit prophétiquement de la personne du Seigneur et de l’œuvre de rédemption. Il est venu dans le monde comme le Sympathisant et le Sauveur. Dieu a parlé à Moïse dans le livre de l’Exode à ce sujet,

 Et le Seigneur dit: « J’ai sûrement vu la souffrance de Mon peuple qui est en Égypte, et j’ai entendu leur cri à cause de leurs maîtres d’œuvre, car je connais leurs douleurs. Je suis donc descendu pour les délivrer » (Exode 3:7-8).

 Ces versets expliquent que Dieu a ressenti dans le ciel ce que son peuple a enduré sur terre ; Il a sympathisé. Mais Il a aussi promis de délivrer ; Il a sauvé. Le christianisme, c’est le Créateur qui entre dans sa création. Le Seigneur Jésus utilisait des illustrations les plus simples pour décrire son ministère profond. Dans la parabole du Bon Samaritain, Il arrive là où nous sommes. Dans la parabole de la Brebis Perdue, le berger cherche jusqu’à ce qu’il nous trouve. Jésus est également venu au puits de Sychar pour rencontrer une femme perdue et à Jéricho pour rencontrer un Zachée perdu. Au Calvaire, il est venu se sacrifier pour un monde perdu. Son cœur d’amour se révèle dans Sa douleur, sa souffrance et sa mort.

 Dans sa perte, Marie pleura, le cœur brisé aux pieds de Jésus. Jésus n’a pas déclaré à Marie : « Je suis la résurrection et la vie ». Au lieu de cela, Il vit ses larmes et sa tristesse et sentit sa douleur dans Son propre cœur, et Il pleura. Les passants ont été témoins de ce moment ; « Voyez comment il l’aimait ! » (Jean 11:32-36).

 Un jour, Jésus essuiera les larmes, la mort, la tristesse, les pleurs et la douleur (Apocalypse 21:4). La Bible nous enseigne qu’à l’avenir, nous serons réunis comme une grande compagnie pour être avec le Seigneur et unis par Lui – nous serons toujours avec le Seigneur (1 Thessaloniciens 4:15-18). Nous devons nous consoler les uns les autres avec cette espérance. Mais ce jour n’est pas aujourd’hui. Aujourd’hui, c’est quand Jésus partage avec nous dans nos larmes, notre souffrance, nos pleurs et notre douleur. C’est le jour où Il se sent et partage notre cœur brisé. C’est un amour qui nous réconforte dans notre perte et remplit nos cœurs d’espérance. C’est un amour qui nous soutient dans les circonstances les plus amères. C’est aussi un amour qui nous rend sensibles à la perte des autres, nous encourageant à toujours être compatissants, aimants, tendres et humbles (1 Pierre 3:8).

C’est l’amour du Christ. C’est un amour qui ne périt jamais (1 Corinthiens 13:8).

Gordon D Kell

145, Avenue du commerce, quartier Tshinsambi, commune de Kananga (Kasaï-Central, RD Congo)

Notre Site Web copyright© cers. Tous droit réservés.

Si vous voulez contacter le Webmaster cliquez ici